Non au regroupement des Trésoreries municipales !

Vidéo

Alors que le projet de regroupement des Trésoreries municipales d’Aubervilliers et de La Courneuve vient de m’être annoncé en plein été, retrouvez le courrier que Meriem Derkaoui, Maire d’Aubervilliers et moi-même avons envoyé à Gérald Darmanin, Ministre de l’action et des comptes publics :

Courrier Darmanin

« Nous mettons tout en œuvre pour que ceux qui n’ont pas la chance de pouvoir partir puissent tout de même passer un été agréable »

Pour beaucoup d’entre vous, la période estivale est un moment souvent privilégié pour profiter de vos congés et passer du temps en famille après une dure année de travail. C’est aussi un moment qui permet de s’épanouir, de changer d’horizon en découvrant de nouveaux paysages, de nouvelles personnes ou des activités nouvelles.

Malheureusement, les difficultés que rencontrent de trop nombreuses familles peuvent les conduire à se priver de ces plaisirs. Avec une vie quotidienne déjà difficile à assumer financièrement et une rentrée scolaire qui coûte cher, ces dépenses supplémentaires sont bien souvent un frein au voyage et à l’évasion.

Tout ceci devrait pourtant être un droit. C’est tout du moins ce que nous défendons ici, à La Courneuve. Pendant ces deux mois d’été, nous mettons tout en œuvre pour que celles et ceux qui n’ont pas la chance de pouvoir partir puissent tout de même passer un été agréable et se remplir la tête de beaux souvenirs.

C’est donc avec cette volonté de donner un peu plus d’égalité, de droits à chacune et à chacun que nous démultiplions cette année encore les Lire la suite

Lettre ouverte à Pierre Laurent

La Courneuve, le 27 avril 2017

Cher Pierre,

Les communistes sont face à un choix stratégique majeur :

-    Soit se mettre résolument au service de la dynamique populaire qui est née grâce à l’espoir qui se redessine dans notre peuple du fait de la formidable campagne que nous venons de vivre avec la France Insoumise.

-   Soit chercher à préserver des positions, une légitimité d’appareil, dans des postures de calculs à mille lieux des gens.

Pour moi, le choix est clair, c’est la première alternative qui s’impose.

Je ne me suis pas, en effet, reconnu dans les atermoiements de mon parti ces dernières années et particulièrement ces derniers mois, plus soucieux de son existence que d’être au cœur du mouvement populaire.

J’ai le terrible sentiment qu’une fois de plus, guidés par des crispations d’appareil, nous sommes en train de passer à côté de l’histoire.

Une fois de plus,  car la liste des occasions manquées est longue dans notre histoire. Par exemple :

Il y a eu 1956 où nous avons préféré cacher aux communistes et aux peuples le rapport Khrouchtchev pensant ainsi préserver notre aura, nous rendant à notre corps défendant complices des crimes et déviations du régime de l’URSS

- Ce fut le cas aussi au milieu des années 60 et 70 où ne voyant pas l’enthousiasmant mouvement d’émancipation populaire se dessiner avec une jeunesse en quête d’une nouvelle société, d’un monde nouveau, où ignorant la naissance de mouvements d’émancipation des femmes, nous nous sommes retrouvés à la remorque des luttes et des exigences nouvelles qui émergeaient au sein du peuple

-  Ce fut le cas au début des années 80 face aux mouvements des jeunes des cités populaires, filles et fils d’immigrés, quand nous les avons regardés se révolter sans vraiment en être alors que dans ces mêmes cités populaires nous avions une cellule communiste par cage d’escalier

- Et que dire de l’après 2012 et de nos tergiversations avec le Front de Gauche

Que l’on ne se méprenne pas, il ne s’agit pas ici d’un réquisitoire contre le PCF, mon parti, d’autant que dans le même temps nous avons su Lire la suite

17 avril : Marwan Barghouti lance une grève de la faim pour protester contre les conditions de détention des prisonniers politiques palestiniens

A l’occasion du 17 avril, journée internationale de solidarité avec les prisonniers palestiniens, une grève de la faim massive est annoncée, lancée par le Fatah, avec son dirigeant emblématique Marwan Barghouthi, à laquelle se joindront des centaines de prisonniers de tous partis. Leurs revendications sont claires : la fin des conditions de détention insupportables et illégales et la fin de la détention administrative.

Retrouvez l’intégralité du communiqué en cliquant sur l’image ci-dessous :

Barghouti

Jean-Luc Mélenchon peut atteindre le second tour de l’élection présidentielle

Meeting de soutien à Jean-Luc Mélenchon le 20 avril à 18h30 au gymnase El-Ouafi, avec Danielle Simonnet, conseillère de Paris et Marie-George Buffet, député de La Courneuve, Dugny, Stains et Le Bourget.

Pour accéder à ma lettre, veuillez cliquer sur l’image ci-dessous :

Lettre GP

Élection présidentielle : Déclaration de 4 Maires de Plaine Commune

Maires d’Aubervilliers, de La Courneuve, de Saint-Denis, de Villetaneuse, c’est en pensant aux intérêts de nos populations que nous avons décidé de donner notre parrainage à Jean-Luc Mélenchon.

C’est le seul qui, à nos yeux, porte des mesures d’égalité courageuses en affirmant clairement sa volonté de remettre en cause le monde de la finance et sa cupidité insatiable.

C’est le seul qui propose de démocratiser réellement la politique en instituant la 6ème République.

C’est le seul qui propose une véritable planification écologique  porteuse d’innovations, de bien-être durable.

Aujourd’hui, un électeur sur deux n’a pas décidé de son choix. Aussi, nous refusons que les sondages contribuent à nous faire voler le 1er tour de cette élection déterminante pour l’avenir.

Nous sommes au contraire convaincus qu’une majorité de notre peuple n’en peut plus de ce qui se passe et a une furieuse envie de ruptures et changements loin des petits accords entre initiés qui ne visent qu’à nous empêcher de choisir.

Tous ensemble, le 23 avril prochain, nous voulons choisir, nous voulons engager la transformation de cette société.

Mériem DERKAOUI    Gilles POUX    Laurent RUSSIER    Carinne JUSTE

Mes voeux aux Courneuvien-nes

IMG_6121-2

Retrouvez ci-dessous l’intégralité du discours que j’ai prononcé à l’occasion des vœux de la Municipalité pour cette nouvelle année 2017 :

Madame la Députée, Madame la Sous-préfète, Monsieur le Président du Conseil Départemental, Monsieur le Président de Plaine Commune, Mesdames et Messieurs les élus, Mesdames et Messieurs les représentants des corps constitués, Mesdames et Messieurs les représentants d’associations,

Mesdames et Messieurs, 

C’est avec plaisir, qu’avec mes collègues de la Majorité municipale, nous vous accueillons pour vous souhaiter une belle et heureuse année 2017, une année de joie et de bonheur partagés.

Ce moment de convivialité et d’échange où se côtoient, dans une ambiance chaleureuse, celles et ceux qui, souvent dans l’ombre et sans fracas, se démènent, construisent avec nous la ville de  demain a toute son importance. Et je veux profiter de cette occasion, pour vous remercier de vos engagements et vous dire ma conviction que nous allons porter ensemble de beaux projets d’avenir.

2016 se termine sans que nous puissions, hélas, nous réjouir démesurément des défis qu’elle a surmontés.

Oui, cette année qui s’éteint et celle qui commence portent en elles trop de feux et de souffrance.

Les attentats aveugles que nous avons connus, nous ont profondément meurtris et ce qui vient de se passer à Istanbul nous dit la profondeur du mal.

Un mal qui puise ses racines dans l’embrasement d’un monde ou se multiplient les conflits. L’intervention en Irak par les USA en 2003 nous promettait la pacification du Proche et Moyen-Orient.

Depuis, nous ne vivons qu’une escalade des conflits ou les occidentaux «  à coups de mentons successifs » n’ont eu de cesse de déstabiliser cette région pour de sombres intérêts économiques.

Malheureusement, ce sont les peuples qui depuis en paient chaque jour  le prix fort. Ce mépris des droits des peuples, ce fol aventurisme a nourrit Daech, et la guerre ne cesse de produire son cortège de terreur. La tragédie d’Alep nous révolte, celle de Mossoul nous glace.

Mais c’est aussi au Yémen, au Congo, au soudan, dans d’innombrables régions du monde, la poursuite d’affrontements qui allongent inlassablement la liste des victimes.

Régénérer l’ONU, remettre les intérêts et les droits des peuples en avant, refaire naître la paix là où les violences s’exercent, telles doivent être les seules priorités.

Vous me permettrez quelques mots sur la Palestine. Je m’y suis rendu, en fin d’année. La situation se dégrade encore. Si les humiliations quotidiennes, l’accélération de la colonisation… les situations d’apa Lire la suite