Nous sommes 12 maires à lutter contre les mises à la rue

Le 30 mars, 12 villes ont signé des arrêtés anti mises à la rue. Corinne Cadays-Delhome élue à la défense du droit au logement a représenté la ville de La Courneuve.

La fin de la trêve hivernale le 31 mars signe le retour des expulsions locatives. Avec les maires de Stains, Saint-Denis, l’Ile-Saint-Denis, Villetaneuse, Bondy, Aubervilliers, Villeneuve-Saint-Georges, Gennevilliers, Bagneux, Champigny-Sur-Marne, Bonneuil-Sur-Marne, nous avons pris des arrêtés anti mises à la rue des personnes expulsées.
Continuer la lecture

Défendons nos communes !

Face aux attaques du gouvernement, il est urgent de montrer notre attachement aux services publics et à l’autonomie des communes ! Avec une vingtaine d’élus d’Île-de-France, nous organisons un grand bal populaire le dimanche 18 mars Place de la République à Paris, de 12h à 18h, pour protester contre l’affaiblissement des communes. Départs collectifs de La Courneuve (infos en bas de page).

Le gouvernement ne cesse de faire des économies sur le dos des communes : baisses drastiques des dotations, contractualisation, perte d’autonomie fiscale…D’ici 2020, il prévoit de puiser 13 milliards d’euros dans les caisses des collectivités territoriales (communes, départements, régions), et il a déjà supprimé 300 000 millions d’euros de dotations.

Continuer la lecture

Adieu James

Nous avons rendu un bel hommage à James Marson, maire de La Courneuve de 1973 à 1996. Sa disparition plonge nombre de Courneuvien-e-s dans la relecture de pages passionnantes de leur histoire commune. Les nombreux témoignages de soutien reçus illustrent la place et le rôle qui fut le sien dans sa ville.

Sous l’impulsion de James, La Courneuve a réussi à négocier le virage que la période douloureuse de la désindustrialisation nécessitait. Les vagues brutales de licenciements mutilaient les vies et les espoirs d’une population sous le choc du chômage de masse. Mais James a su conjuguer lutte-résistance-rénovation urbaine pour un cadre de vie humain et solidaire. Avec la restructuration des 4 000, qui se poursuit aujourd’hui, il a dû accompagner une population découragée par le désintérêt que lui témoignait la société. Continuer la lecture

Non à la fracture fiscale !

En 2018, suite à la réforme de la fiscalité locale impulsée par le gouvernement, 93.5% des Courneuviennes et Courneuviens seront exonérés de la taxe d’habitation.

Je comprends et partage la satisfaction de toutes celles et ceux qui ne vont plus avoir à payer cet impôt injuste puisque n’étant pas assis sur les revenus des ménages, surtout en ce temps de « disette ».

Pour autant avec un tel système, l’infime minorité, 6.5% de la population qui ne rentre pas dans les critères d’exonération aura le sentiment, un peu légitime, d’être seule à payer pour tout le monde. Continuer la lecture

Maires en colère

Le 100e congrès des Maires a été particulièrement marqué par la colère des élus. Baisse des dotations, réforme de la taxe d’habitation, réforme institutionnelle… Si le discours du Président de la République fut consensuel, aucune annonce concrète n’est de nature à nous rassurer.

Annoncer une réforme de la fiscalité ! Je suis d’accord. Je le demande, avec d’autres, depuis des années. Mais j’attends toujours une orientation, un sens, des faits qui me montre quel va en être l’objectif.

Car pour l’heure, le seul objectif clairement réaffirmé est d’imposer 13 milliards d’économies aux Villes, Départements et Régions.

Dans ce contexte, rien ne me rassure pour la préparation de notre budget pour 2018. Continuer la lecture

La Courneuve candidate pour accueillir la police de sécurité du quotidien

https://static.ladepeche.fr/content/media/image/large/2017/08/29/20170829123300058-0.jpg

Je rencontre aujourd’hui le Préfet de Seine-Saint-Denis à 16h sur les questions de sécurité publique. A cette occasion, je lui remettrai notre demande d’accueillir à La Courneuve une expérimentation du dispositif de police de sécurité du quotidien.
Continuer la lecture

Elles parlent

L’approche du 25 novembre, Journée internationale pour l’élimination de la violence envers les femmes, coïncide avec un événement d’une grande portée. De nombreuses femmes ont décidé de briser la loi du silence, de rompre la chaîne de la culpabilité pour dénoncer les violences et les humiliations que des hommes, se croyant protégés et tout puissants,
leur ont fait subir.

Je salue leur courage et veux leur dire combien nous sommes disponibles, à leur écoute. Car nous souffrons d’imaginer combien, tout près de nous, sont celles qui gardent l’effroi de ce secret qui les ronge, qui leur vole leur vie.

Elles portent trop souvent seules ce lourd et dévorant fardeau, au cours de longues nuits blanches. Le jour où l’on parle, un sentiment de chute dans le vide peut nous retenir. Mais ce saut convoquera de très nombreuses mains qui amortiront la chute et vous aideront à vous poser. Vous serez entendues, soutenues. Continuer la lecture