TRIBUNE : “Les taxes sur les carburants ont réveillé un sentiment d’injustice général”

TRIBUNE : “Les taxes sur les carburants ont réveillé un sentiment d’injustice général”

4 décembre 2018 0 Par gillespoux.fr

Depuis bientôt trois semaines la France gronde de milliers de voix qui clament la détresse et la colère de celles et ceux qui n’acceptent plus. Tout d’abord méfiants, puis curieux, nous sommes toutes et tous bluff-e-s par la détermination de ces gilets jaunes qui, conscients de leur force, bravent le froid, la pluie et les provocations.

Les taxes sur les carburants ont réveillé un sentiment d’injustice général dont personne ne soupçonnait la profondeur. Au-delà des débordements et des violences condamnables que ce mouvement charrie, la raison et la lucidité domine au point d’ébranler ce pouvoir des riches et des puissants, chargé de protéger les privilèges et les fortunes.

“Ce n’est plus possible d’accepter les privations et la mal vie quand on prend conscience que l’argent existe pour que le peuple vive mieux, mais qu’il est accaparé par une minorité qui se gave. Ce n’est plus possible de culpabiliser les mêmes pour sauver la planète quand c’est la cupidité illimitée de ce système capitaliste qui l’abime et la menace.”

Ce n’est pas nous, élu-e-s de nos quartiers de relégation, qui allons bouder cette prise de conscience spontanée qui se cherche et se construit. Ce n’est pas nous, qui quotidiennement dénonçons les inégalités et les discriminations que subissent nos territoires, qui donnerons des leçons à ce peuple qui se soulève et qui tient bon.

Les revendications sont claires et visent la fiscalité, les institutions, les retraites, le travail, l’Europe, la mondialisation… ainsi que des questions relatives aux territoires et à la vie quotidienne.

“Et s’il faut taxer, allons plutôt voir du côté des 60 à 80 milliards d’euros d’évasion fiscale que l’État laisse filer tous les ans. Rétablissons l’ISF : 4 milliards. Supprimons le CICE : 22 milliards.”

Ce n’est plus possible d’accepter les privations et la mal vie quand on prend conscience que l’argent existe pour que le peuple vive mieux, mais qu’il est accaparé par une minorité qui se gave. Ce n’est plus possible de culpabiliser les mêmes pour sauver la planète quand c’est la cupidité illimitée de ce système capitaliste qui l’abime et la menace.

les PDG du CAC 40 qui ont touché en moyenne 5,1 millions d’euros, soit 14 % de plus en un an, doivent partager. Les 1 % de Français les plus riches qui concentrent l’essentiel des richesses, doivent partager.

Et s’il faut taxer, allons plutôt voir du côté des 60 à 80 milliards d’euros d’évasion fiscale que l’État laisse filer tous les ans. Rétablissons l’ISF : 4 milliards. Supprimons le CICE : 22 milliards.

Les minces propositions du Premier ministre montrent que la mobilisation peut obtenir bien plus que ces miettes sans rapport avec ce qui motive le mouvement légitime des gilets jaune. Les revendications qu’il porte sont progressistes et écologiques, les satisfaire redresserait la France et sauverait la planète qui est réellement en danger.

Gilles Poux,

Maire de La Courneuve