Contre le gel des APL

7 novembre 2013 0 Par gillespoux.fr

Comme chaque année, c’est avec soulagement que de nombreuses familles voient arriver le mois de novembre qui marque le début de la trêve hivernale. Cette période permet à ces familles, en difficultés financières, d’avoir un sursis de quelques mois au cours desquels les procédures d’expulsion en cours sont suspendues.

La perte brutale d’un emploi, un divorce, des dépenses imprévues, ces situations accentuées par la crise ne mettent malheureusement personne à l’abri d’un accident de parcours, d’un risque d’impayé.

À La Courneuve, un important travail de prévention et d’accompagnement est effectué afin d’aider ceux qui connaissent des difficultés de paiement de loyers ou de charges et ainsi éviter des expulsions.

Pour les plus fragiles d’entre nous, les aides au logement sont essentielles pour leur permettre d’accéder à un logement et les aider à régler chaque mois leur loyer.

Que dire alors de la proposition du gouvernement de geler les APL en 2014 afin de faire des économies supplémentaires dans le budget de l’État ? Depuis plusieurs années déjà, des attaques ont été menées afin de réduire le coût et le nombre de bénéficiaires de cette aide qui profite à près de six millions de Français, cependant c’est la première fois qu’une non-revalorisation est envisagée.

Alors que la crise n’a pas fini de peser dans le budget de nombreux ménages, le gel de cette aide ne ferait que diminuer encore un peu plus le pouvoir d’achat de nombreuses familles et rendrait plus difficile le paiement des loyers et des charges à la fin du mois. À La Courneuve, ce sont près de 4 000 ménages qui sont concernés par cette mesure aussi injuste que pénalisante.

La mobilisation de tous, associations, bailleurs, amicales, locataires, est nécessaire pour faire en sorte que ce projet ne soit pas entériné par l’Assemblée nationale dans les jours qui viennent.

Éditorial publié dans le Regards n°393