Babcock : c’est parti !

Ce 18 octobre fut une bien belle journée. Nous avons, avec Soumya Bourouaha, adjointe au maire déléguée à la culture, et Mélanie Davaux, conseillère municipale, déléguée à l’aménagement, eu le plaisir de présenter l’équipe classée première par le jury du concours « Inventons la métropole » à la Maison de la citoyenneté.

Une première concertation a permis de retenir trois consortiums (investisseurs, architectes…), notre préférence s’est portée sur La Fabrique de la culture représentée par la compagnie de Phalsbourg et l’architecte Dominique Perrault à qui l’on doit notamment la Bibliothèque nationale de France (BnF). Je vous invite à découvrir, dès maintenant, les grandes lignes des propositions d’aménagement de Babcock sur le site de la ville. Dans les mois qui viennent, nous construirons avec vous la mutation de Babcock, qui va devenir un lieu majeur du Grand Paris et offrira aux Courneuvien-ne-s un immense espace de vie, de découvertes culturelles et d’activités diverses.

Nos efforts pour défendre les atouts de notre ville qui fourmille de richesses humaines et de potentialités paient. Les équipes d’architectes et d’aménageurs les plus réputées, les milieux économiques se sont démenés pour créer, investir et s’installer chez nous.

Oui, La Courneuve intéresse, se développe, attire… Oui, les batailles que nous menons pour améliorer les conditions de vie de celles et ceux qui vivent ici portent leurs fruits. J’en suis particulièrement fier, car il ne suffit pas de disposer de terrains pour convaincre les investisseurs. C’est par la diversité des projets et l’infatigable volonté de valoriser celles et ceux qui vivent ici que La Courneuve étonne, séduit.

Avec le ministère des Affaires étrangères, la Banque de France, la grande gare des Six-Routes, deux sites olympiques, un des plus grands marchés de France, La Courneuve intrigue, intéresse… Elle devient incontournable pour dessiner l’Ile-de-France. Je veillerai à ce que les besoins de notre population guident la réflexion et les objectifs, pour continuer de développer notre ville ensemble et être fièr-e-s de La Courneuve.

Éditorial publié dans le journal Regards n°482

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>