« On se sert de l’été pour mettre en marche la casse sociale »

Le gouvernement vient d’annoncer des mesures pour le budget des collectivités, qu’en pensez-vous ?

C’est inquiétant, très inquiétant même. Si la taxe d’habitation est aujourd’hui injuste, exonérer les familles sans dire comment elle sera compensée pour les collectivités peut s’avérer une solution plus dévastatrice et plus injuste encore. À cela s’ajoute l’annonce de 13 milliards d’euros d’économie imposée au budget des villes.

Je n’avais aucune illusion sur ce nouveau président et son gouvernement mais là, nous sommes face à une attaque en règle contre les services publics et les collectivités. Ce sont les bases de toutes politiques de solidarité qui sont visées.

Quelles conséquences cela peut-il avoir pour La Courneuve ?

Avec de telles perspectives, ce sont concrètement des actions comme La Courneuve Plage qui sont menacées. Je ne veux pas être alarmiste mais je crois sincèrement que nos politiques publiques sont en danger et avec elles notre capacité à répondre aux attentes des Courneuviennes et des Courneuviens.

Ils n’ont par ailleurs aucun respect pour les élus locaux. Je viens par exemple de recevoir une lettre du directeur départemental des finances publiques. Il m’annonce la fermeture du Trésor Public au 1er janvier 2018, contrairement à ce qui nous avait été dit l’année dernière lorsque son déménagement à Aubervilliers avait été évoqué.

Sur ce dossier, l’État revient clairement sur ses engagements et propose qu’une seule antenne du Trésor Public s’occupe de deux villes, soit de 120 000 habitants. C’est tout simplement inacceptable.

Si on ajoute à cela la réforme du Code du travail par ordonnances et les 4,5 milliards d’euros de cadeaux supplémentaires annoncés pour les 28 000 familles les plus riches de notre pays, tout est dit sur les objectifs que visent monsieur Macron.

De plus, le calendrier choisi pour annoncer tout cela n’est pas anodin. On se sert de l’été pour mettre en marche la casse sociale pendant que les gens profitent de congés bien mérités.

De toute évidence, il va falloir réfléchir et agir ensemble avec toutes celles et ceux qui le souhaitent pour empêcher la mise en œuvre de leur logique dévastatrice.

Éditorial publié dans le journal Regards n°478

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>