A votre rencontre

En juin, les traditionnelles visites de quartier vont me permettre de vous rencontrer. Chez vous, dans votre quartier, nous pouvons évoquer tous les sujets avec plus de liberté, et souvent de manière fraternelle. Je serai accompagné d’autres élu-e-s et des services municipaux pour écouter, mieux comprendre la réalité de votre vie quotidienne. Je vous invite m’accompagner dans nos rues pour faire ensemble un état des lieux.

Nous sommes encore au cœur d’une période électorale intense et inédite. J’ai beaucoup appris de ces contacts avec vous pendant la campagne présidentielle. Ce fut l’occasion de confronter nos points de vue, ce n’est pas si souvent, sur des sujets qui touchent à notre vision de la France et du Monde. J’ai été très touché et encouragé de vérifier que nos approches convergent sur ces sujets décisifs.

J’ai apprécié votre lucidité sur les causes et les solutions à mettre en œuvre pour que notre société fonctionne et non pour toujours enrichir une minorité de privilégiés. Nous avons cheminé, ensemble, et nous sommes engagés, à des degrés divers, pour redonner à notre ville un élan citoyen et populaire porteur d’espoir. Je veux m’appuyer sur cet élan pour continuer de construire et changer cette société que les politiques, qui n’ont de modernes que le nom, détruisent.

A la Courneuve nous pouvons apporter notre pierre à l’édifice. Lors de mes visites de ce mois de juin, nous allons discuter de la légitimité de vos besoins, de la réalité de vos difficultés et des limites que nous imposent ces politiques nationales pour y répondre. Nous devons ensemble tout faire pour que les Courneuvien-ne-s accèdent à un emploi stable et proche, une école de qualité, des activités sportives et culturelles épanouissantes, des logements accessibles et confortables, des services publics accueillants et performants, un quotidien paisible et rassurant…

Est-ce trop demander ? C’est en nous donnant accès à ces droits que nous participeront à construire une société prospère, moderne, de paix, de partage… Nous débattrons de tout cela lors de mes visites, car je ne veux rien lâcher sur nos droits.

Éditorial publié dans le journal Regards n°475

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>