« Notre peuple a exprimé un vote sans ambiguïté pour empêcher le pire »

La Courneuve, fidèle à ses valeurs, a émis dimanche un vote franc et massif pour barrer la route au Front national. Clairement, la haine, le rejet de l’autre, dans notre Ville-Monde, n’ont pas leur place. Nous pouvons nous en féliciter. Sur le plan national, notre peuple a exprimé un vote sans ambiguïté pour empêcher le pire.

Pour autant, le vote Front national reste une réalité forte qui puise ses racines dans les déchirements que vit notre société. Il faudra bien un jour aborder cette réalité si nous voulons construire un avenir apaisé et de progrès social.

Aujourd’hui, je prends acte de la victoire de Monsieur Macron qui devient président de la République française. Il n’a cependant pas bénéficié d’un vote d’adhésion à son programme. En effet, selon les sondages, 61 % de ses électeurs ne souhaitent pas qu’il dispose d’une majorité absolue aux élections législatives. Et je les comprends car ce programme s’inspire de la politique que nous venons de subir pendant cinq ans et qui a été si massivement rejetée, quand il annonce 60 milliards d’économie de plus sur les dépenses publiques, 120 000 fonctionnaires en moins, la volonté de gouverner par ordonnances ou de pousser plus loin encore la loi travail…

Cette élection présidentielle est donc aussi l’élection de tous les paradoxes en laissant ouverte la possibilité d’écrire une autre histoire à l’occasion des élections législatives. L’élection présidentielle a vu éclore un formidable mouvement au premier tour portant l’exigence d’une 6e République, d’un nouveau développement de notre société basé sur une planification écologique et une autre répartition des richesses pour atteindre l’objectif de plus de justice et de progrès social.

Un mouvement qui a eu ici à La Courneuve une force particulière, une force qui peut encore s’élargir. Je suis convaincu que c’est ce dont nous avons besoin ici et partout en France.

Éditorial publié dans le journal Regards n°473

Une réflexion au sujet de « « Notre peuple a exprimé un vote sans ambiguïté pour empêcher le pire » »

  1. Monsieur le Maire,
    tout est dit dans le texte les prochaines échéances électorales sont législatives, ne laissons pas le pouvoir oligarchie prendre son envol…
    Le contre-pouvoir au pouvoir le peuple français a l’opportunité de faire entendre ses préoccupations et ses interrogations ne laissons pas cette chance qui s’offrent à nous une seconde fois s’évaporer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>