Nous avons été entendus

Dans le précédent numéro de Regards, j’invitais l’ensemble des associations à se réunir pour envisager une réaction face au refus de l’État de financer une part importante des projets que nous avions déposés dans le cadre du Contrat de Ville.

Sensible à notre détermination, Madame la Préfète déléguée à l’Égalité des chances a souhaité me rencontrer très vite. C’est ainsi qu’avec Danielle Rudent, conseillère municipale en charge de la politique de la Ville et de la vie associative, nous avons pu expliquer à l’État les conséquences auxquelles pourrait conduire le rejet de ces projets en termes d’égalité de traitement. Nous avons notamment rappelé l’importance des ateliers socio-linguistiques en termes d’accès aux droits et de vivre-ensemble dans nos quartiers.

Cette rencontre a été très utile. Si cela a permis de pointer la faiblesse et les lourdeurs du travail entre les services de l’État et les villes, de réelles ouvertures ont été annoncées. Ainsi, Madame la Préfète a clairement affirmé sa volonté de mieux accompagner La Courneuve.

À l’issue de cette rencontre, si toutes nos demandes n’ont pas été retenues, c’est une augmentation de subvention de près de 20 %, soit 180 000 euros supplémentaires qui ont été débloqués par rapport à 2016. Ainsi, notre offre d’ateliers sociolinguistiques, de modes d’accueil petite enfance, d’ateliers prévention santé a été soutenue. Bien sûr, lors d’une négociation, il est rare d’obtenir 100 % de ce que l’on demande. Mais c’est un vrai pas en avant, accompagné d’un engagement pris par l’État pour nous doter de nouveaux moyens pour l’année prochaine.

Nous n’avons pas fini de défendre notre cause. Mais je suis satisfait de ce résultat et je me félicite de l’attitude de Madame la Préfète à l’Égalité des chances.

Il est dommage que certain-e-s au sein de mon conseil municipal se soient enfermé-e-s dans une suspicion politicienne au lieu de soutenir notre démarche. Cela dit, notre mobilisation a payé au bénéfice des habitant-e-s, et l’essentiel est bien là. J’espère que toutes et tous, quelles que soient leurs postures, s’en féliciteront.

Éditorial publié dans le journal Regards n°471

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>